Les jolis messages codés des tatouages Maori et Polynésien

Tendance rétro : qu’est ce que le tatouage old-school ?
avril 15, 2019
Le tatouage Chicano : histoire, légende et revendication !
avril 15, 2019

Les tatouages Maori et Polynésien sont devenus, au fil du temps, des tatouages que se sont appropriés d’autres parties du monde, dont la France. Contrairement à la mode qui change de saison et saison, dont certaines sont vite oubliées, les tatouages Maori et Polynésien habillent le corps pour toujours. Et ils ont des messages à délivrer. Pourquoi ce type de tatouage n’est jamais indémodable ?

Tatouage devenu phénomène mondial

Le très célèbre The Rock est un personnage qui affiche fièrement ses tatouages originaires de ces populations. Parlons de quelques significations de ces tatouages, en premier le gecko. Peut-être méprisé par les uns et ignorés par les autres, chez les Polynésiens, ce petit lézard est une représentation des dieux polynésiens ou de leurs ancêtres qui sont les intermédiaires auprès des dieux. Pour eux, le symbole le plus fort du gecko, c’est qu’il porte chance à ceux qui nous entourent. Le soleil, pour les polynésiens, symbolise la fortune, la grandeur aussi et même le renouveau. Il peut aussi être l’équivalent de l’autorité ou du charisme de celui sur qui il est tatoué. Le tatouage polynésien reflète donc des valeurs importantes pour celui qui les portent.

Des messages, encore des messages

Comme dans toute culture, Maori et autres, la Polynésie possède, elle aussi, son symbole fétiche et sacré. Si la vache l’est pour les Indiens, la tortue l’est plus que n’importe quel autre animal pour les Polynésiens. Le fait que la tortue ait la capacité de circuler aussi bien sur terre que sur mer, qu’ils croient être l’au-delà, cela signifie pour eux qu’elle est aussi capable de faciliter le passage de l’âme des défunts vers leur prochaine demeure éternelle. Une tortue tatouée sur le corps serait en quelque sorte une garantie de disposer d’un moyen de transport vers les cieux. Pour certains, la tortue évoque tout simplement la famille ou encore la fécondité. Et les Tiki, que représentent-ils ? Dans la culture Maori, ce sont des figures divines qui ont pour rôle de nous protéger au quotidien. Considérés comme des êtres mi-dieux mi-humains, ils sont aussi censés assurer le retour de celui ou de celle qu’on aime dans sa vie. Dans tous les cas, s’en faire tatouer un, c’est une sorte de porte-bonheur qu’on grave sur soi, une espèce de gris-gris chassant les mauvais esprits. Très souvent, les tatouages Polynésiens comportent les vagues de la mer, endroit hautement symbolique pour eux car c’est là que se reposent leurs ancêtres mais c’est aussi un vivier de nourriture, donc une source de vie. Donc, les vagues sont à la fois un hommage aux chers ancêtres et un symbole d’abondance.

De jolies images

Maori, Polynésie, tout cela fait immédiatement penser à la mer, à la plage, aux palmiers etc. Il est donc tout à fait naturel de retrouver les coquillages parmi les images les plus tatouées chez ces peuplades. Elles sont souvent représentées sur l’épaule et signifient soit un bouclier protecteur, soit le mariage, ou l’intimité et on les réalise le plus souvent sur le bas du bras. L’Enata est une image propre à la culture polynésienne, et symbolise à la fois l’homme et les dieux. Ce motif est particulier de par le fait que sa signification peut changer selon les autres images qui lui sont associées. Ce qui veut dire qu’il peut aussi rappeler une naissance, peut-être la famille ou encore une place dans la société. Dans le cas où l’Enata est dessiné de haut en bas, il évoque plutôt un sens négatif, un adversaire quelque part. Les dents de requin, chez les polynésiens, emportent l’idée de puissance, de la faculté de s’adapter ou encore d’un endroit sécurisé.